A quoi sert le test au Synacthène ?

Test synacthène : Tout savoir sur l'utilité de ce test

Un test synacthène vérifie le fonctionnement de vos glandes surrénales. Il peut aider à voir si votre corps produit suffisamment d’hormone stéroïde (cortisol). C’est un test qui peut être réalisé dans les hôpitaux de la place. Le test est fait à travers à l’administration d’une substance chimique. Que faut-il savoir sur ce test ?

Qu’est-ce qu’un test synacthène ?

Un test synacthène utilise un produit chimique spécial pour tester la capacité de vos glandes surrénales à produire une substance chimique (hormone) appelée cortisol. Il s’agit de stimuler les glandes surrénales et de vérifier si elles réagissent. Synacthene est une autre appellation attribuée au tétracosactide, la substance chimique utilisée dans le test.

C’est un produit qu’il n’est pas recommandé d’utiliser au cours de la grossesse. L’idéal est de demander l’avis d’un médecin qui vous servira de guide. Lors du test synacthène, une substance chimique vous est injectée appelée tétracosactide (synacthène est le nom commercial de cette substance). Le tétracosactide est un produit chimique copié de l’ACTH.

L’ACTH est la substance chimique (hormone) libérée par votre hypophysaire, qui stimule les glandes surrénales pour produire du cortisol. Si les glandes surrénales fonctionnent correctement, elles devraient répondre au tétracosactide en produisant du cortisol. Les niveaux de cortisol sont contrôlés par une prise de sang.

Que se passe-t-il pendant un test synacthène ?

Que se passe-t-il pendant un test synacthène ?

Un test synacthène peut être effectué de plusieurs manières différentes. Votre hôpital local devrait vous informer sur le fonctionnement du test. Il est généralement demandé de venir à l’hôpital le matin à la première heure. Un échantillon de votre sang sera prélevé pour déterminer la quantité de cortisol présente avant la stimulation de vos surrénales.

Il se peut que l’on vous insère une petite aiguille appelée canule dans une veine du dos de votre main. Cela rend la tâche facile aux médecins pour le prélèvement des échantillons de sang ainsi que l’administration du tétracosactide. Vous aurez ensuite une injection de tétracosactide, soit dans une veine via la canule, soit parfois dans un muscle.

Dans le cadre du « test du synacthène court », un échantillon de sang sera à nouveau prélevé environ 30 minutes après l’injection de tétracosactide. Il s’agit de mesurer le taux de cortisol dans le sang pour voir si les surrénales ont réagi au tétracosactide. Si vous subissez le test court, vous serez ensuite libre de partir.

Plus rarement, vous pouvez subir ce que l’on appelle un « test synacthène long ». Les étapes de ce type de test sont les suivantes :

  • Avant l’entame du test, un échantillon de sang vous est prélevé.
  • Ensuite, une injection de tétracosactide vous sera administrée.
  • À cela s’ajoutent des prélèvements des échantillons de sang à intervalles réguliers.

Il faut noter que le prélèvement des échantillons de sang se fait sur une durée de 24 heures.

À quoi sert le test synacthène ?

Le test synacthène est très pratique pour vérifier le fonctionnement de vos glandes surrénales. Il peut également donner aux médecins des informations sur la façon dont l’hypothalamus, l’hypophyse et les glandes surrénales fonctionnent ensemble. Ce test peut également être utilisé pour diagnostiquer la maladie d’Addison. Une mesure ponctuelle du cortisol sanguin n’est pas suffisamment précise pour diagnostiquer la maladie d’Addison, car il peut être faible de temps en temps chez les personnes normales.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)